LA CHANSON DE PRÉVERT

Serge Gainsbourg

Oh, je voudrais tant que tu te souviennes
Cette chanson était la tienne
C'était ta préférée, je crois
Qu'elle est de Prévert et Kosma

Et chaque fois les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour les amours mortes
N'en finissent pas de mourir

Avec d'autres bien sûr, je m'abandonne
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m'indiffère
À cela il n'est rien à faire

Car chaque fois, les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour les amours mortes
N'en finissent pas de mourir

Peut-on jamais savoir par où commence
Et quand fini l'indifférence?
Passe l'automne, vienne l'hiver
Et que la chanson de Prévert

Cette chanson, Les Feuilles Mortes
S'efface de mon souvenir
Et ce jour là, mes amours mortes
En auront fini de mourir

Et ce jour là, mes amours mortes
En auront fini de mourir
fuente: musica.com

Serge Gainsbourg

Ficha de la Canción

Título:
LA CHANSON DE PRÉVERT

Grupo/Cantante:
SERGE GAINSBOURG

Letra escrita por:
SERGE GAINSBOURG

Letra publicada por:
WARNER CHAPPELL MUSIC FRANCE

Licencia:
LyricFind

Valora la calidad de la letra

Compartir Letra

compartir en facebook
compartir en google plus
compartir en twitter

Enviar la letra 'La Chanson De Prévert' por email

Imprimir la letra 'La Chanson De Prévert' de Serge Gainsbourg

ir a arriba