Jeanne Mas

Métro de l'angle

Jeanne Mas

LETRA

alineación izquierdaalineación centrofuente mayorfuente menor

Un soir comme les autres,
le moral qui cloche
et puis j'l'ai vu là

assis seul au bar.

Le regard soucieux,
rien d'vraiment sérieux.
Je lui offre un verre,
proche de l'adultère.

Ainsi, insinuant
d'un air délassant.
Je crains cet instant
filtré dans la glace.

Qu'ainsi le voulant,
ma main se détend
et je me surprends
le cœur dans la pâte.

On a discuté,
pas tout écouté.
Bu un verre puis deux,
il n'est pas bavard du genre impressionné.

Je lui ai dit: "On danse?"
Il n'a pas dit "non"
et entre les flocons
la lumière a suivi la cadence.

Ainsi, insinuant
d'un air délassant.
Je crains cet instant
filtré dans la glace.

Qu'ainsi le voulant,
ma main se détend
et je me surprends
le cœur dans la pâte.

Il m'a dit: "J'y vais,
demain j' me lève tôt"
À seize ans les cours
deviennent si cruels.

J'l'ai raccompagné
au Métro de l'angle.
Triste insoupçonnée,
foudroyée par ses yeux mystère.

"Reviendras tu?..."

Ainsi, insinuant
d'un air délassant.
Je crains cet instant
filtré dans la glace.

Qu'ainsi le voulant,
ma main se détend
et je me surprends
le cœur dans la pâte.

"Reviendras tu?..."

fuente: musica.com disquito - musica.com

Compartir la letra 'Métro de l'angle'

ir a arriba