Jeanne Mas

LETRA

alineación izquierdaalineación centrofuente mayorfuente menor

(Massimo Calabrese/Piero Calabrese/Jeanne Mas/Lorenzo Meinardi/
Romano Musumarra/Roberto Zaneli)

En rouge et noir, en rouge et noir.
En rouge et noir, j'exilerai ma peur.
J'irai plus haut que ces montagnes de douleur.
En rouge et noir, j'afficherai mon cœur
En échange d'une trêve de douceur.

Si l'on m'avait conseillée, j'aurais commis moins d'erreurs.
J'aurais su me rassurer toutes les fois que j'ai eu peur.
Je me s'rais blottie au chaud à l'abri d'un vent trop fier
Et j'aurais soigné ma peau blessée par les froids d'hivers.
J'aurais mis de la couleur sur mes joues et sur mes lèvres.
Je s'rais devenue jolie.

La nuit ouvre ses fenêtres sur la planète déserte
S'écrase dans une cigarette, joue sur l'onde muette.
Et l'homme s'enferme sans attitude, compte à rebours sa solitude
"Barreaux rouillés à cause d'elle, ma vie se perd, se sèche".

Et puis Johnny, Johnny serre le vide dans ses bras
Quand Johnny, Johnny s'éveille, ne la trouve pas.
Et Johnny, Johnny s'égare, ne comprend pas
Non Johnny, Johnny cette femme n'est plus à toi.
Comme un écho qui s'endort, épuisé par tant d'effort, tu l'aimes encore.

La nuit ouvre ses fenêtres sur la planète déserte
S'écrase dans une cigarette.

Ah, lèvres séchées, gorge nouée, tes mains ne serrent que fumée.
Ah, comme un guerrier que l'on blesse
Se cache dans son rêve, se masque de tout son courage.
Sans cesse continue le combat.

Toute première fois, toute toute première fois.
Toute toute première fois, toute toute première fois.
Comme la toute première fois.
Toute première fois, toute toute première fois.
Toute toute première fois, toute toute première fois.

fuente: musica.com disquito - musica.com

Compartir la letra 'Medley'

ir a arriba