Maitre Gims

L’arrière Plan

Maitre Gims

LETRA

L’arrière Plan Letra

[Intro]
Sexion d'Assaut
Muanamay Soldiers
J'm'en bats les couilles comme Mokobé...

[Couplet 1]
T'es un mytho, une vraie crapule et même ton propre pote y nie
Tout le monde à terre j'vais faire sauter la préfecture de Bobigny
Dangereux, intelligent est l'ennemi, dois-je l'envier ?
Non chérie enlève tes pattes tu m'caches des choses d'puis le mois de Janvier
J'ai rendez-vous avec la juge, putain, j'ai pas les fiches de paie
Dure-dure est la vie, je veux que les huissiers me fichent la paix
Imagine-moi dans l'océan sans pouvoir crier 'hisse et oh !'
L'équipage qui perd ses couilles puis l'adversaire crie 'ils sont où ?'
De l'adultère au crime sanglant, les yeux en larmes, la vie : une bête
Te souviens-tu de ce qu'on ressent 3 secondes avant un tête-à-tête ?
C'est la course... et même la France se fait ter-je
De l'escroquerie de la poudre blanche jusqu'à la Française Des Jeux
Musulman, c'est pas facile, car ce que tu vois, 'faut pas s'y fier
Les keufs insistent sur les papiers car très souvent, ils sont falsifiés
Du rap j'ai retrouvé le cadavre, je suis en train de le maquiller
Une prostituée est rarement seule, bâtiment E, le mac y est
T'as l'œil figé sur le film d'ul-c, attends, fais voir là y'a un hic
Je te fourre pas d'doigt si t'as des tics, je veux pas qu'mes mômes attrapent des cloques
Un bicraveur dit à son g-sh' : 'Eh, faut se grouiller quand y'a du tos-ma
Non, là, sincèrement je suis rouillé, khoya'

[Refrain]
(Paroles en lingala à compléter)

[Couplet 2]
Maman c'est moi, oui j'ai grandi de peur j'me cache plus sous le lit
Les balles ont déjà retenti, de ton enfant qu'est-c'que t'en dis ?
Nombreux m'ont dit “Bravo”, “Bravo”, quand j'me suis mis à rapper moi
2005, ignorais-tu qu'y'avait des guerres arabes et noires ?
La langue qui glisse sur l'OCB., l'effet du shit, que c'est beau
Tellement beau qu'ça fait de très, très beaux disciples chez les sses-go !
J'te cache pas qu'j'ai envie d'chialer mais y'a bien trop d'futilités
J'pense au bled, à la mille-fa, ils ont p'tète die vu qu'il était
Encore une fois la tête sous l'eau, et ça arrive assez souvent
Sans t'mytho ça d'vient saoulant, et puis c'milieu sali salaud !
T'es tu déjà retrouvé ivre sur un des bancs de Châtelet ?
Pitoyable tout le monde l'était, dès que les chats te lèchent !
Te fie pas à c'que tu vois, on me l'a dit plus d'une fois
La médecine en 3015 peut démontrer qu'mon cœur est crade
Prototype 3015

[Refrain]
(Paroles en lingala à compléter)

[Couplet 3]
Une bombe qui pète dans l'bus, Lariboisière qui fait du surplus
Trop d'bafouillages, y'a plus qu'une balle, l'équipe n'assure plus
La rue qui jette des clins d'œil, la rue qui jouit dès qu'y'a un deuil
L'alcool qui fait effet, y savent qu'ils disent : “c'qui est fait est fait'
Mate un peu l'environnement, j'vais voter blanc pour pas faire l'con
Un pas de plus me pète les os, la politique devint un zoo
La science rassure les mécréants, l'esprit tranquille, la vie est belle
L'homosexuel qui prend d'l'ampleur, adopte un gosse et moi j'en pleure
Les arguments d'un philosophe et les diplômes qu'entre eux ils s'offrent
Les gens douteux goûtent mon souffle, quand j'ouvre les yeux c'est l'heure du souk
Paris la nuit, rien qu'on en parle, faut pas s'mytho y'a rien d'concret
Rien à part ces trucs cruels, un crime en gros marqué d'une craie
Arrête l'école, ne regrette pas, sois patient ton cas est spé'
Les mensonges dans les C.V., les recrues à K.F.C
La planète Terre, un laps de temps, puis l'monde qui met la mort à part
Comment tu veux qu'l'État m'rabatte si entre nous y'a “mahabat'
Ça sent l'ennui, puis la routine, les écrivains n'ont plus d'inspi
Mais si tu guettes leurs vies privés, tu vois qu'chacun a plus d'un spliff
J'voulais juste un truc halal, puis dans l'tier-quar chicken chika !
Les forces de l'ordre, chacun cher-ca, puis ça ger-char tah l'chien et l'chat !

[Refrain]
(Paroles en lingala à compléter)

- Je crois que le coeur du problème est un sentiment de dévalorisation gravé en nous. Ce que je veux dire par là, c'est que quand une personne est abreuvée et qu'elle l'est depuis sa plus tendre enfance d'images particulièrement négatives sur elle et sur sa race. Au fil des mois, c'est normal qu'elle finisse par les croire. J'suis en train de vous parler de tous les stéréotypes représentant la majorité des blacks comme des bouffons ou des sauvages incultes et ils les traitent sans la moindre moralité, tous violents, touchant abusivement l'aide sociale, des criminels et voilà comment bien malheureusement la majorité des jeunes noirs se met à penser que ces stéréotypes sont vrais. Alors, vous essayez d'éliminer les individus qui correspondent à ces stéréotypes. C'est seulement un moyen d'oublier les images dévalorisantes que la société vous a balancé, ce morceau de haine envers tout ce que vous représentez